Bureau d'étude VIGS

Un bureau de recherches à part

VIGS (Villes Innovantes et Gestion des Savoirs) est une association de chercheurs spécialisée sur les questions de mobilité, d’énergie et de développement territorial dans les politiques urbaines et périurbaines. VIGS propose aux acteurs publics et privés un service de conseil et de recherche d’un genre nouveau.

VIGS est composée d’une équipe pluridisciplinaire de chercheurs et propose une démarche mobilisant les sciences politiques et sociales comme outil d’aide à la décision.

Contrairement aux bureaux d’études spécialisés sur les transports, qui produisent principalement des études de trafic, les compétences mobilisées au sein de l’équipe de VIGS permettent de réaliser des recherches largement qualitatives et transversales qui s’adaptent aux problématiques propres à chaque territoire et qui permettent de répondre entièrement à vos objectifs. Les recherches sont pensées pour répondre aux besoins de valorisations scientifiques, culturelles et de communication.

L’approche en termes de sciences sociales et politiques ainsi que la capacité de l’équipe à mobiliser des compétences scientifiques et techniques spécifiques constituent une réelle valeur-ajoutée pour vos démarches et projets en lien avec les questions de mobilité.

VIGS est une structure qui soutien des manifestations scientifiques et culturelles, des projets de publication et la valorisation des recherches sur les politiques urbaines, les territoires, les transports et la mobilité.

Exemples de prestations réalisées par VIGS

 

Des études d’aide à la décision pour les acteurs publics et privés

Analyses du système d’acteurs en place pour éclairer les potentielles résistances au changement mais aussi faire apparaître les marges de manœuvre des institutions souhaitant lancer des projets innovants. Diagnostic territorial et institutionnel.

Des études visant à la préparation et à l’accompagnement des procédures et démarches participatives

Recueil de l’expression de la demande sociale. Travail réalisé préalablement ou parallèlement aux démarches de Concertation / consultation. A l’interface entre connaissance et action, nous apportons notre savoir-faire dans les procédures nouvellement mises en place pour faire vivre la démocratie technique (forums hybrides, préparation de la concertation, mise en place de réunions publiques…).

Des évaluations a posteriori des politiques publiques

VIGS met en place pour les acteurs publiques des dispositifs d’évaluation de l’impact des politiques publiques urbaines, en termes de transport ou d’aménagement du territoire. Ces évaluations peuvent également s’appliquer avec les mêmes méthodologies aux décisions d’entreprises.

L'équipe de VIGS

Sébastien Gardon

Photo de Sébastien GardonSébastien Gardon is a political science graduate and project leader at the Ecole Nationale des Services Vétérinaires (VetArgo Sup, Marcy-l’Etoile campus)

He has worked on three research projects for the French National Agency of Research (PRELAT, RESENDEM and AAE). He has contributed to several studies for the SCNF, Plan Urbanism Construction et Architecture, DREES-MIRE, NACRe and the Rhône-Alpes region. His work “Goût de bouchons: Lyon, les villes françaises et l’équation automobile” was published by Descartes et Cie in 2011 and (with Maxime Huré) Les cahiers de la mobilité territoriale (3 booklets) in 2013 (General Secretariat for the SNCF). More generally, his expertise covers mobility and urban planning policies, territorial issues, as well as in the organisation and capabilities of local communities.

At the RIVES laboratory of the National School of Public Works, he prepared a thesis on the Management of Urban Traffic: French Cities and Motor Vehicles, which he presented in June 2009 at Sciences Po Lyon.

For further details, including publications, please see the detailed CV.

Marie Clotilde Meillerand

MarieClotidle

Doctor of contemporary history, research fellow of the multi-disciplinary Triangle-UMR 5206 Laboratory (ENS, Lyon); Marie is currently working as a research employee for the National School of Public Works (ENTPE/Lyon University). Her work in research has focused on long-term urban policies in view of the current situation, more specifically on the development of metropolitan areas and their ties with the peripheries, with particular interest in the independence of territories and the institutional structures of these new geographies. In 2015, for VIGS, she led a study on the economic levers of culture in the context of differentiated urban developments. In 2016, with Maxime Huré, she completed a report for ADEME on “Urban, mobility and suburban territory structures”. In 2017, she began research on the issues of energy insecurity in different contexts (urban, suburban and rural), in relation to the current public policies and the potential adjustment that can be made. Finally, in 2016, with the VIGS team, she co-hosted a seminar for MEDE/PUCA titled “20 year history of urban public actions”, discussing the theme of the major urban production transformations since the 1990s.

At the same time, based on these research results, she has been working, in local communities or cultural institutions, on tools for transferring and sharing knowledge that aim to guide social issues by means of an inclusive approach (collection of testimonials as an intergenerational vector; scripting of interactive web-documentaries as a gateway to culture; educational games as a mediation/citizenship tool; participation of exhibition scientific consultation in innovative approaches…)

Maxime Huré

Photo de Maxime Huré - VIGSMaxime Huré is a lecturer in political science at the University of Perpignan Via Domitia, researcher at the CDED and research fellow of the Triangle laboratory (UMR 5206). Specialised in sustainable mobility policies (bicycles, pedestrians, new kinds of mobility) and relations between institutions and large urban service corporations, he holds training sessions on innovations in transport policies in several companies, engineering schools and universities. More generally, his expertise covers mobility policies, energy policies, the sociology of public action, large private groups and qualitative methods. He also opened a field of research on the management of projects for towers and on property stakeholders. He is currently working on the distribution of self-service bicycles, car-sharing schemes, railway systems in France and in the United States and suburban mobility. In 2015, he was awarded the Young Researcher prize by the city of Lyon. In 2016, he won a scholarship from the Palladio foundation for property.

CV here: http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article917

Giovanni Sechi

Giovanni Sechi is doctor of urban studies at the University of Sassari (Italy). He is a graduate of the University of Bologna (Italy) in sociology and then of the University of Trento (Italy) in urban sociology. In 2015, he defended a thesis on the cultural strategies of medium-sized European cities in France (Saint-Etienne) and Italy (Sassari). In Lyon, he was a visiting doctoral student at the Triangle laboratory, attached to the ENS in Lyon.

Within the research bureau VIGS – Innovative Cities and Knowledge Management, he conducted a study on the relationship between culture and territory in the Grand Sud-Est de la France (Great South-East of France). This study was commissioned by the Prefecture of the Rhône-Alpes region. In 2015, he was a researcher at the EVS – Environment, City, Society laboratory at the Jean Monnet University of Saint-Etienne on the study « From the industrial city to the creative city », commissioned by Saint-Etienne Métropole . He was also a temporary teaching and research assistant at the Department of Sociology at the University of Saint-Etienne (2015/2017), in charge of the courses « Introduction to Quantitative Methods » and « Data Processing » (for first and second year undergraduate student in Sociology).

He is currently an associate researcher at the Environment City Society laboratory (EVS-Isthme) and lecturer at the ENSAL and the Jean Monnet University of Saint-Etienne. He is author and co-author of articles for scientific journals, research reports, book chapters in the fields of political science and spatial planning. He has also participated in numerous symposiums and study days, as well as several restitutions of scientific studies with institutional actors and urban planning.

Henri Briche

photo Henri Briche-NG

Henri BRICHE is a political science graduate of Jean Monnet University in Saint-Etienne and teaches at Jean Monnet University in Saint-Etienne, at Lumière University Lyon 2 and at BBA INSEEC in Lyon. He is currently completing his thesis dedicated to residential mobility in relation to the urban renovation policies implemented in two formerly industrial cities: Saint-Etienne (France) and Detroit (United States). At the same time, he is leading an evaluation and consultation project for the urban planning agency and urban community of Dunkirk for the introduction of free public transport (2015-2018). He was a guest researcher of the sociology department of the University of Michigan in 2013. He has also worked as the editorial secretary for the Métropoles Internet journal, which is dedicated to French and international modern urban issues.

CV here

Henri Briche

photo Henri Briche-NG

Henri BRICHE est doctorant en science politique à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne et enseignant à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne, à l’Université Lyon 2 et à la BBA INSEEC de Lyon. Il est actuellement en train de finir une thèse consacrée aux mobilités résidentielles en lien avec les politiques de rénovation urbaine menées dans deux villes anciennement industrielles : Saint-Etienne (France) et Detroit (Etats-Unis). Parallèlement, il mène une mission d’évaluation et de conseil pour l’agence d’urbanisme et la communauté urbaine de Dunkerque sur la mise en place des transports collectifs gratuits (2015-2018). Il a été chercheur invité à l’Université de Michigan en 2013 au sein du département de sociologie. Il a également été secrétaire de rédaction de la revue électronique Métropoles consacrée aux enjeux urbains français et internationaux contemporains.

CV ici 

Giovanni Sechi

Giovanni Sechi est Docteur en études urbaines à l’Université de Sassari (Italie). Il est diplômé de l’Université de Bologne (Italie) en sociologie et puis de l’Université de Trento (Italie) en sociologie urbaine. Il a soutenu en 2015 une thèse qui porte sur les stratégies culturelles des villes européennes de taille intermédiaire en France (Saint-Etienne) et en Italie (Sassari). A Lyon, il a été doctorant invité au laboratoire Triangle, rattaché à l’ENS de Lyon.

Au sein du bureau d’études VIGS – Villes Innovantes et Gestion des savoirs, il a mené en tant que chargé d’études une recherche sur la relation entre culture et territoire dans le Grand Sud-Est de la France. Cette étude a été commanditée par la Préfecture de la région Rhône-Alpes. En 2015, il a été chargé de recherche au laboratoire EVS – Environnement, Ville, Société, à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne sur l’étude « De la ville industrielle à la ville créative », commanditée par Saint-Etienne Métropole. Il a aussi été attaché temporaire d’enseignement et recherche au département de sociologie de l’Université de Saint-Etienne (2015/2017), en charge des cours « Initiation en méthodes quantitatives » et « traitement des données » (L1 et L2 en Sociologie).

Il est actuellement chercheur associé au laboratoire Environnement Ville Société (EVS-Isthme) et chargé de cours à l’ENSAL et à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Il est auteur et co-auteur d’articles pour des revues scientifiques, de rapports de recherche, de chapitres d’ouvrage dans les domaines de la science politique et de l’aménagement du territoire. Il a par ailleurs participé à de nombreux colloques et journées d’études, ainsi qu’à plusieurs restitutions d’études scientifiques auprès d’acteurs institutionnels et de l’urbanisme.

Maxime Huré

Photo de Maxime Huré - VIGSMaxime Huré est Maître de Conférences en science politique à l’université de Perpignan Via Domitia, chercheur au CDED et chercheur associé au laboratoire Triangle (UMR 5206). Spécialiste des politiques de mobilité durable (bicyclette, déplacement piéton, nouvelles mobilités), et des relations entre institutions et grandes entreprises de services urbains, il anime des formations sur l’innovation dans les politiques de transport au sein de plusieurs entreprises, écoles d’ingénieurs et universités. Ses compétences portent plus généralement sur les politiques de mobilité, les politiques énergétiques, la sociologie de l’action publique, les grands groupes privés et les méthodes qualitatives. Il a également ouvert un chantier de recherche sur la gouvernance des projets de tours et sur les acteurs de l’immobilier. Il travaille actuellement sur la diffusion des systèmes de vélos en libre service, les dispositifs d’autopartage, les systèmes ferroviaires en France et aux Etats-Unis et les mobilités périurbaines. En 2015, il a reçu le prix jeune chercheur de la ville de Lyon. En 2016, il a été boursier de la fondation Palladio pour l’immobilier.

CV : http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article917

Marie Clotilde Meillerand

MarieClotidle

Docteure en histoire contemporaine, chercheure associée au Laboratoire pluridisciplinaire Triangle-UMR 5206 (ENS de Lyon), elle est actuellement chercheure contractuelle à l’École nationale des Travaux Publics de l’État (ENTPE/Université de Lyon). Ses travaux de recherche portent sur les politiques urbaines dans le temps long mise au regard de l’actualité, plus particulièrement le développement des territoires métropolitains et les relations avec ses marges, en s’intéressant notamment aux solidarités entre territoires et aux formes institutionnelles que portent ces nouvelles échelles territoriales. En 2015, elle a coordonné pour VIGS une étude sur les leviers économiques de la culture dans des contextes de développement urbain différencié. En 2016, elle a achevé, avec Maxime Huré, un rapport pour l’ADEME sur « Formes urbaines, mobilités et territoires périurbains ». En 2017, elle entame une recherche sur les enjeux de la précarité énergétique dans des contextes différents (urbain, périurbain et rural) au regard des politiques publiques actuelles et des ajustements envisageables. Enfin, avec l’équipe VIGS, elle a co-animé en 2016 pour le MEDE/PUCA un séminaire intitulé « Retour sur 20 ans d’actions publique urbaine » en relisant thématiquement les grandes transformations de la production urbaine depuis les années 1990.

Parallèlement, en partant de ces résultats de recherches, elle travaille, auprès de collectivités territoriales ou d’institutions culturelles, sur des outils de transmission et de partage de connaissances qui s’efforcent de porter des enjeux sociétaux en s’appuyant sur une démarche inclusive (le recueil de témoignages comme vecteur intergénérationnel ; l’écriture de scénario de webdocumentaire interactif comme passerelle vers la culture ; le jeu sérieux comme outil de médiation/citoyenneté ; la participation au conseil scientifique d’exposition aux démarches innovantes…)

Sébastien Gardon

Photo de Sébastien GardonSébastien Gardon est docteur en science politique et chargé de mission à l’Ecole Nationale des Services Vétérinaires (VetAgro Sup, Campus de Marcy-l’Etoile)

Il a travaillé sur trois projets de recherche de l’Agence Nationale de la Recherche (PRELAT, RESENDEM et AAE). Il a contribué à plusieurs études pour le compte de la SNCF, du Plan Urbanisme Construction et Architecture, de la DREES-MIRE, de la NACRe et de la région Rhône-Alpes. Il a publié l’ouvrage Goût de bouchons, Lyon, les villes françaises et l’équation automobile chez Descartes et Cie en 2011 et (avec Maxime Huré) Les cahiers de la mobilité territoriale (3 livrets) en 2013 (Secrétariat général de la SNCF). Ses compétences portent plus généralement sur les politiques de mobilité et d’aménagement urbain, les enjeux territoriaux, ainsi que sur l’organisation et les compétences des collectivités locales.

Il a préparé une thèse au laboratoire RIVES de l’École Nationale des Travaux Publics de l’État sur Gouverner la circulation urbaine, Les villes françaises face à l’automobile qu’il a soutenue en juin 2009 à Sciences Po Lyon.

 

Pour plus de détails, dont les publications, voir le CV détaillé.