Comment are off

Giovanni Sechi

Giovanni Sechi est Docteur en études urbaines à l’Université de Sassari (Italie). Il est diplômé de l’Université de Bologne (Italie) en sociologie et puis de l’Université de Trento (Italie) en sociologie urbaine. Il a soutenu en 2015 une thèse qui porte sur les stratégies culturelles des villes européennes de taille intermédiaire en France (Saint-Etienne) et en Italie (Sassari). A Lyon, il a été doctorant invité au laboratoire Triangle, rattaché à l’ENS de Lyon.

Au sein du bureau d’études VIGS – Villes Innovantes et Gestion des savoirs, il a mené en tant que chargé d’études une recherche sur la relation entre culture et territoire dans le Grand Sud-Est de la France. Cette étude a été commanditée par la Préfecture de la région Rhône-Alpes. En 2015, il a été chargé de recherche au laboratoire EVS – Environnement, Ville, Société, à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne sur l’étude « De la ville industrielle à la ville créative », commanditée par Saint-Etienne Métropole. Il a aussi été attaché temporaire d’enseignement et recherche au département de sociologie de l’Université de Saint-Etienne (2015/2017), en charge des cours « Initiation en méthodes quantitatives » et « traitement des données » (L1 et L2 en Sociologie).

Il est actuellement chercheur associé au laboratoire Environnement Ville Société (EVS-Isthme) et chargé de cours à l’ENSAL et à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Il est auteur et co-auteur d’articles pour des revues scientifiques, de rapports de recherche, de chapitres d’ouvrage dans les domaines de la science politique et de l’aménagement du territoire. Il a par ailleurs participé à de nombreux colloques et journées d’études, ainsi qu’à plusieurs restitutions d’études scientifiques auprès d’acteurs institutionnels et de l’urbanisme.

About the Author
Maxime Huré est Maître de Conférences en science politique à l’université de Perpignan Via Domitia, chercheur au CDED et chercheur associé au laboratoire Triangle (UMR 5206). Spécialiste des politiques de mobilité durable (bicyclette, déplacement piéton, nouvelles mobilités), et des relations entre institutions et grandes entreprises de services urbains, il anime des formations sur l’innovation dans les politiques de transport au sein de plusieurs entreprises, écoles d’ingénieurs et universités. Ses compétences portent plus généralement sur les politiques de mobilité, les politiques énergétiques, la sociologie de l’action publique, les grands groupes privés et les méthodes qualitatives. Il a également ouvert un chantier de recherche sur la gouvernance des projets de tours et sur les acteurs de l’immobilier. Il travaille actuellement sur la diffusion des systèmes de vélos en libre service, les dispositifs d’autopartage, les systèmes ferroviaires en France et aux Etats-Unis et les mobilités périurbaines. En 2015, il a reçu le prix jeune chercheur de la ville de Lyon. En 2016, il a été boursier de la fondation Palladio pour l’immobilier.