Swiss Mobility Conference – Université de Lausanne 20&21 octobre – Appel à communications

Chers collègues,
 
J’ai le plaisir de vous annoncer la première édition de la Swiss Mobility Conference qui aura lieu les 20 et 21 octobre à Lausanne.

La Swiss Mobility Conference (SMC) est le résultat des collaborations entre les chaires de sociologie urbaine (Prof. Vincent Kaufmann, EPFL) et de géographie des mobilités (Prof. Patrick Rérat, UNIL). L’objectif de la SMC est de proposer un lieu de discussion et de débat pour les chercheur·e·s en sciences humaines et sociales qui travaillent sur les différentes formes de mobilité.
Les présentations aborderont les mobilités dans leur diversité, elles peuvent s’inscrire dans les domaines de recherche suivants :

• les débats théoriques (et notamment les apports des théories sociales à l’étude des mobilités)
• les innovations méthodologiques (utilisation des mobiles methods)
• l’action publique et les processus de décision en matière de mobilité
• la régulation de la mobilité et ses outils
• les acteurs et leurs logiques d’action (choix résidentiel, pratiques modales, multirésidentialité, etc.)
• les normes et valeurs sous-tendant les mobilités et les inégalités sociales
• les temporalités et spatialités des mobilités
• la prospective de la mobilitéLes abstracts, de 3000 signes, doivent être envoyés pour le 15 août 2016 à l’adresse suivante : mobility.conference@unil.ch


Pour plus d’informations : http://www.unil.ch/igd/mobility-conference
 
Avec mes meilleures salutations.
 
About the Author
Maxime Huré est Maître de Conférences en science politique à l’université de Perpignan Via Domitia, chercheur au CDED et chercheur associé au laboratoire Triangle (UMR 5206). Spécialiste des politiques de mobilité durable (bicyclette, déplacement piéton, nouvelles mobilités), et des relations entre institutions et grandes entreprises de services urbains, il anime des formations sur l’innovation dans les politiques de transport au sein de plusieurs entreprises, écoles d’ingénieurs et universités. Ses compétences portent plus généralement sur les politiques de mobilité, les politiques énergétiques, la sociologie de l’action publique, les grands groupes privés et les méthodes qualitatives. Il a également ouvert un chantier de recherche sur la gouvernance des projets de tours et sur les acteurs de l’immobilier. Il travaille actuellement sur la diffusion des systèmes de vélos en libre service, les dispositifs d’autopartage, les systèmes ferroviaires en France et aux Etats-Unis et les mobilités périurbaines. En 2015, il a reçu le prix jeune chercheur de la ville de Lyon. En 2016, il a été boursier de la fondation Palladio pour l’immobilier.

Leave a Reply

*